L’affaire Valls et les petits mensonges de Copé

Les petites phrases faciles sont celles que l’on apprécie le plus.

Alors que la première secrétaire du Parti Socialiste Martine Aubry ramenait à l’ordre l’une de ses brebis égarées, en l’occurence Manuel Valls,  le chef de file des députés UMP Jean-François Copé s’offre un petit tacle gratuit mais pas très catho.

Focus sur le petit mensonge de la journée.

Manuel Valls, quadragénère et représentant actif de la droite du Parti Socialiste (social-démocrate), s’amuse depuis quelques temps à faire les comptes de son parti, dressant un bilan réaliste mais douleureux et pénalisant pour la direction du PS qui cherche à se sortir du marasme dans lequel elle est.

Excédée par cette facilité de ton qui de surcroit n’est pas des plus productifs, Martine Aubry rédigea une lettre publique à notre chère éléphanteau pour le prévenir que s’il n’arrêtait pas de barir, il allait être gentillement mis à la porte de la maison socialiste.

Bien évidemment, Valls a rejeté catégoriquement cette idée. Viens alors en scène Jean-François Copé, patron des députés UMP. Ce dernier déclare au sujet de cette affaire : "Chez nous, jamais personne ne sera l’objet de la moindre vindicte sous prétexte qu’il aurait une opinion différente de celle de la majorité".

Autant Valls n’a pas peur des courroux de la patronne, autant Copé n’a pas peur du ridicule. C’est sans rappeller que les députés de l’UMP sont quand même les élèves les plus sérieux et les plus politiquement correct de l’Assemblée. Sans être les agneaux du berger, ces derniers s’alignent quand même assez régulièrement derrière la position officielle de l’UMP et, ma foi, il n’est pas rare que les coups de baton vole en cas de rebellion.

On se rappellera par exemple des quelques députés UMP qui ne voulaient pas voter la nouvelle consitution et qui, se faisant sacrement fesser par Copé, s’en étaient aller se plaindre auprès des médias.

Bref, Copé l’a compris : les petites phrases sont gratuites et ne mangent pas de pain. Alors autant ne pas s’en priver, même si pour cela il faut légèrement travestir la réalité.

Watchtower

Ce contenu a été publié dans Guerre PS / UMP. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*